Votre avis nous intéresse !

Votre avis sur la Digithèque des Bibliothèques de l'ULB nous intéresse!

Donnez-nous votre avis en 30 secondes.

Digithèque > Projets de la Digithèque

-A A A+ imprimer

Projets de la Digithèque


Futures numérisations

Numérisation des collections des Bibliothèques de l'ULB

Le scanner de livres à balayage Digibook

Le programme de numérisation des collections des Bibliothèques de l'ULB donne la priorité aux livres anciens, épuisés, majoritairement tombés dans le domaine public, encore fort utilisés, mais en mauvais état.


L'ensemble des ouvrages répondant à ces critères est examiné afin :

  1. de déterminer si l'ouvrage est soumis aux droits d'auteur ;
  2. de s'assurer qu'aucune copie numérique de ces œuvres n'est déjà disponible en ligne ; le cas échéant, de développer des coopérations avec d'autres organismes les possédant ;
  3. d'estimer le poids des copies numériques, le temps qu'il faudrait pour les réaliser ;
  4. d'établir un ordre de numérisation.


Certains ouvrages candidats à la numérisation pourront être numérisés par d'autres institutions, ou en collaboration avec elles. Comme les oeuvres sont soumises aux droits d'auteur, elles ne pourront être mises en ligne que dans la mesure où les Bibliothèques auront conclu des accords avec les ayant-droits.

 

 

Numérisation d'oeuvres éditées par les Editions de l'ULB

Depuis 2007, un accord a été conclu avec les Editions de l'ULB en vue de la mise en ligne gratuite via le site de la Digithèque

  • d'ouvrages épuisés qui ne sont plus réédités

et, avec une barrière mobile de 7 ans,

  • de 3 têtes de série éditées par les Editions (Problème d'Histoire du Christianisme, Problème d'Histoire des religions, Etudes sur le 18ème siècle)
  • de la série Sextant (éditée depuis 2000 aux Editions de l'ULB)

 

 

Projets patrimoniaux relatifs à l'histoire de l'Université libre de Bruxelles

Le 20 novembre 1834, l'Université libre de Belgique (premier nom de l'Université libre de Bruxelles), inaugurait sa première année académique.

 

Un certain nombre d'ouvrages qui jalonnent l'histoire de l'université méritaient d'être mieux connus : les Bibliothèques ont donc eu à coeur de développer des projets de numérisation visant à mettre en valeur ce patrimoine. 

 

Plusieurs ouvrages toujours soumis à la législation belge en matière de droits d'auteur n'ont pas pu être mis en ligne.  De nombreuses démarches sont donc en cours pour l'obtention des accords en vue de compléter la Digithèque.

 

Pour en savoir plus sur l'histoire de l'Université libre de Bruxelles, cliquez  ici.

 

Océrisation de certains ouvrages ou parties d'ouvrages

L'océrisation (ou reconnaissance optique de caractères) permet de transformer, par un logiciel d'océrisation, l'image d'un document numérisé, en document textuel dans lequel il est possible de conduire une recherche.

 

L'océrisation reste une opération parfois problématique en raison de l'ancienneté des ouvrages, les typographies rares, l'emploi de notes de bas de page ou de citation en langues anciennes.

 

Les Bibliothèques ont toutefois décidé d'océriser tous les fichiers mis en ligne à partir de janvier 2011 (pdf texte sous image).

Accroissement des coopérations nationales et internationales

Le développement de coopérations nationales et internationales répondent à deux exigences :

 

  • puisque la numérisation d'ouvrages, et leur mise à disposition des utilisateurs, sont coûteuses, il convient de s'assurer que les oeuvres candidates à la numérisation ne font pas partie des projets de numérisation d'autres institutions. Ainsi, avant toute numérisation, nous identifions, via le  Catalogue Collectif Belge (CCB), les bibliothèques détentrices de l'oeuvre afin de nous assurer qu'elles n'ont pas l'intention de la numériser. En vue de faciliter ce processus, nous travaillons, conjointement avec d'autres bibliothèques universitaires, à la mise en place progressivement d'un répertoire belge des projets de numérisation (réalisés et planifiés) ;
  • les oeuvres que nous numérisons sont, par essence, en mauvais état, parfois lacunaires. Nous travaillons alors en partenariat avec d'autres bibliothèques : en nous prêtant leurs exemplaires, elles contribuent à offrir à leurs lecteurs, ainsi qu'au reste du monde, les oeuvres les plus complètes possibles.
©2006-2017 - Université Libre de Bruxelles - Département des bibliothèques et de l'information scientifique

Dernière mise à jour : 14 septembre 2017