Votre avis nous intéresse !

Votre avis sur la Digithèque des Archives & Bibliothèques de l'ULB nous intéresse!

Donnez-nous votre avis en 30 secondes.

Digithèque > Digithèque Libre Examen > Historique > Citations

-A A A+ imprimer

  • Pour ceux qui adoptent cette attitude d'esprit, tout peut toujours être remis en question et il n'y a jamais de débat clos. [...] rien de ce qui est humain ne doit lui échapper. Le Libre Examen, J.F.Cox, Bruxelles, 1951.
  • La dictature des dogmes, qu'elle soit politique, sociale, esthétique, intellectuelle, équivaut à la négation du libre examen. Hermann Pergameni ; Assemblée Générale Extraordinaire consacrée au Libre Examen et dédiée à l'ULB à l'occasion du centenaire de sa fondation, document n°89, Ligue de l'enseignement, Bruxelles 25 novembre 1934.
  • Adhérer au principe du libre examen, c'est donc s'engager à rejeter toute soumission et tenter de développer son sens critique, pour en user également lorsqu'il s'agit de combattre son propre conformisme. Approche du Libre Examen, ULB Cercle du Libre Examen, 1990
  • Le Cléricalisme : l'appropriation exclusive et organisée du savoir ou du pouvoir de la collectivité au profit d'une minorité de clercs seulement. Approche du Libre Examen, ULB Cercle du Libre Examen, 1990
  • Le Libre examen n'est pas neutre ; il est nécessairement engagé contre toute forme d'opposition, d'injustice, d'intolérance, contre tout de qui peut porter atteinte à la liberté et à la dignité de l'homme. Mais il n'est inféodé à aucun parti, à aucune philosophie en particulier. Il revendique pour tout individu le droit de tout remettre en cause, à tout moment, y compris lui-même. Approche du Libre Examen, ULB Cercle du Libre Examen, 1990
  • Laïcité : elle s'oppose non pas à l'esprit religieux, comme trop de gens le pensent, mais bien à l'esprit autoritaire. Approche du Libre Examen, ULB Cercle du Libre Examen, 1990
  • Le libre examen ne se réclame pas de vérités définitives ; il se préoccupe du renouvellement méthodique des idées et répugne à leur conservation obligatoire. Le Libre Examen, principes et applications, Maxime Glansdorff, Revue de l'Université de Bruxelles, avril-juin 1958, n°3.
  • Le libre examen est fait non seulement de critique et de doute méthodique, mais aussi d'un ordonnancement de la vie spirituelle, respectueux de la vérité scientifique et de la liberté de toutes les idées. Le Libre Examen, principes et applications, Maxime Glansdorff, Revue de l'Université de Bruxelles, avril-juin 1958, n°3.
  • Le Libre examen comme mode de conduite efficace et bienfaisant car il ne laisse pas l'esprit désemparé par le doute ou figé par le dogme en présence des problèmes du monde nouveau, mais il oriente vers des solutions conformes aux pouvoirs d'une raison plutôt que dominée par des croyances. Le Libre Examen, principes et applications, Maxime Glansdorff, Revue de l'Université de Bruxelles, avril-juin 1958, n°3.
  • Quel est l'état d'esprit le plus efficace, d'abord  pour  embrasser la diversité des réalités techniques et des réalités de croyance du monde, ensuite pour y apporter les changements rendus réalisables par les interventions des idées nouvelles ? N'est-ce pas le libre examen, qui proclame la prédominance des faits et de la liberté des idées ? Le Libre Examen, principes et applications, Maxime Glansdorff, Revue de l'Université de Bruxelles, avril-juin 1958, n°3.
  • A présent, les doctrines agitent le monde plus qu'elles ne l'organisent. Le Libre Examen, principes et applications, Maxime Glansdorff, Revue de l'Université de Bruxelles, avril-juin 1958, n°3.
  • Le dogmatisme n'est pas mort, il a muté. A propos du Libre Examen, Fondation Rationaliste.  Réédition des Propos sur le Libre Examen, UAE, 1961
  • La pratique du libre examen est difficile. Elle ne correspond à aucune aspiration spontanée des hommes. [...] Etudiants, étudiantes, [...] exigez des pouvoirs des mesures concrètes pour assurer la libération de tous les hommes et de toutes les femmes afin qu'ils deviennent les créateurs de leur société au lieu d'en être le produit. Le principe du Libre Examen et son prolongement la laïcité, Lucia de Brouckère, exposé fait aux nouveaux étudiants de l'ULB, 1979.
  • Mais l'esprit critique qu'il tient à honneur de développer et de cultiver ne sera fécond et ne trouvera sa justification que s'il a pour contrepartie la volonté de construire. Car la critique est un art aisé et d'un bon rendement démagogique ; le libre exaministe méprisera  ces succès faciles en s'imposant de ne développer des arguments destructifs qu'à la condition de faire en même temps des propositions positives propres dans son jugement et en toute loyauté à se substituer à celles qu'il combat. Le Libre Examen, Cercle d'étude de l'Université Libre de Bruxelles, Cahier, Université Libre de Bruxelles CXXXe anniversaire, n°1 octobre 1964.
  • Il n'y a pas d'autonomie morale sans un détachement à l'égard de cette société, une adhésion à des valeurs qui la dépassent, et qui permettent de la juger, de la critiquer et, éventuellement, de l'éduquer et de la modifier. Morale et Libre Examen, Chaïm Perelman, Revue de l'Université de Bruxelles, mai-juillet 1966, n°4.
  • Le principe du libre examen affirme la confiance dans l'homme, et sans être certain de réussir, nous essayerons quand même, dans la mesure de nos moyens, de maintenir vivante, la communauté spirituelle qui seule rend possible l'usage de l'argumentation rationnelle. Le libre examen, hier et aujourd'hui, Revue de l'Université de Bruxelles, Bruxelles, s.n., deuxième année, octobre-décembre, 1949, n° 1, p. 39-50.
©2006-2011 - Université Libre de Bruxelles - Archives & Bibliothèques

Dernière mise à jour : 6 novembre 2009