Votre avis nous intéresse !

Votre avis sur la Digithèque des Archives & Bibliothèques de l'ULB nous intéresse!

Donnez-nous votre avis en 30 secondes.

Digithèque > Digithèque Instituts Internationaux de Physique et de Chimie Solvay (IIPCS)

-A A A+ imprimer

Digithèque Instituts Internationaux de Physique et de Chimie Solvay (IIPCS)

Institut de physiologie (Institut Solvay)
Institut de physiologie (Institut Solvay)

Cette digithèque s'inscrit dans le projet de valorisation et de classement des archives et proceedings produits par les Instituts Internationaux de Physique et de Chimie Solvay. Il s'agissait ici de numériser l'ensemble des proceedings édités suite aux conseil de physique et aux conseil de chimie Solvay depuis 1911. Une seconde phase dans ce projet sera de préparer une exposition virtuelle et une exposition physique pour début 2018. Ces expositions devraient se baser sur les archives papiers et photographiques des IIPCS. Ces document sont consultables aux archives de l'ULB.

 

Dans cette digithèque, nous retrouverons les proceedings des conseils internationaux de physique et de chimie. La structure se présente comme suit : un premier menu consacré aux seize premiers proceedings des conseils internationaux de physique, classés par ordre chronologique de 1911 à 1972 ; un deuxième menu contient les quinze premiers conseils internationaux de chimie, classés par ordre chronologique également, de 1920 à 1973. Ces ouvrages numérisés permettent une recherche dite OCR (optical character recognition, reconnaissance optique de caractère ; ce terme désigne la technique informatique utilisée pour traduire des images de textes imprimés ou dactylographiés en fichiers de texte.) . Ainsi, si nous souhaitons effectuer une recherche sur les hormones ou sur les rayons alpha, il suffira, après avoir sélectionné le proceedings souhaité, d’encoder les mots clés voulus dans le moteur de recherche pour retrouver les interventions concernant ces sujets. De même, si nous aimerions retrouver l’ensemble des participations d’un auteur particulier, comme Marie Curie, William Pope, Albert Einstein, Linus Pauling ou encore Heisenberg, il faudra sélectionner chaque proceeding et découvrir dans la table des matières si la personnalité recherchée est venue à Bruxelles pour assister ou participer à ces rencontres internationales. Un troisième menu renvoie vers l’inventaire PALLAS des archives des IIPCS. Les quatrième et cinquième items renverront respectivement à l’exposition virtuelle prévue pour novembre 2017 et à l’historiographie concernant les IIPCS et de ses conseils internationaux. Enfin, un dernier menu fat référence à tous les liens internet existant sur le sujet, dont notamment le site de l’IIPCS lui-même.

 

Ernest Solvay
Ernest Solvay

Sous l’impulsion d’Ernest Solvay (1828-1922)1 incité lui-même par Walter Nernst (1864-1941)2, le premier conseil de physique (La théorie du rayonnement et les quanta) eut lieu en novembre 1911 à Bruxelles. Il révolutionna tant la physique quantique que ses instigateurs cherchèrent à instituer un soutien administratif solide pour pérenniser cette formule inédite de rencontre scientifique internationale. Pour ce faire, l’Institut International de Physique Solvay (IIPS), suggéré à Ernest Solvay par Robert Goldschmidt, vit le jour dans le dessein de favoriser le développement international de réunions savantes et de recherches en physique. Son but consistait tant à organiser des réunions scientifiques en petit comité regroupant d’éminents physiciens qui discuteraient des avancées dans leur spécialité qu’à offrir des subsides et des bourses. Jusqu’en 1946, l’Institut International de Physique Solvay, comme l’Institut de Physiologie ou celui de Sociologie, soutint financièrement de jeunes scientifiques belges et étrangers afin qu’ils puissent progresser dans leurs travaux.

 

Walter Nernst
Walter Nernst

De même, Ernest Solvay souhaitait instaurer un système analogue pour la chimie. À cette fin, au moment même des discussions portant sur la fondation d’un Institut de physique, il correspondait déjà avec Albin Haller (1849-1925)3 et William Ramsay (1852-1916)4 dans le but de fonder un organisme homologue à celui dont Walter Nernst avait eu l’idée deux ans plus tôt. Néanmoins, les désaccords entre Ernest Solvay, Albin Haller et William Ramsay ne permirent pas à l’Institut International de Chimie Solvay (IICS) de voir le jour en 1913. En effet, le premier souhaitait une institution centralisatrice des savoirs au sein d’un comité scientifique international équilibré (autant de membres français, britanniques et allemands) alors que le second pensait cet institut comme une bibliothèque des savoirs regroupant la documentation mondiale dans le domaine de la chimie, à l’image de l’Office international de bibliographie (Mondaneum) de Paul Otlet (1868-1944)5 et Henri Lafontaine (1854-1943)6 - et de ce que représentait déjà l’Association Internationale des Sociétés Chimiques (AISC). Alors que l’échange épistolaire sur cette question du rôle de l’IICS s’intensifiait, la Première Guerre mondiale éclata mettant ce projet de côté jusqu’en 1920. À la sortie de la Grande Guerre, l’AISC fut dissoute. Dès lors, en 1921, Ernest Solvay était libre de fonder l’IICS dans un dessein homologue à celle de l’IIPCS.

 

Ilya Prigogine
Ilya Prigogine

Malgré l’ingérence récurrente des physiciens dans les affaires des chimistes, l’IICS tenta d’évoluer aussi indépendamment que possible de sa consœur, l’IIPS. En 1963, en réponse à une restructuration économique — et après une prolongation de leur existence pour trente années sous les bonnes grâces des descendants d’Ernest Solvay — les Instituts retrouvent un nouveau souffle en fusionnant leurs conseils d’administration respectifs en une entité commune le 17 octobre 1963. Ainsi, ils deviennent les Instituts Internationaux de Physique et de Chimie Solvay (IIPCS). Mais, ils ne s’organisent pas pour autant de la même manière qu’aujourd’hui. En effet, en 1970, survient une nouvelle crise politique et budgétaire en Belgique. Il y eut d’une part, une récession économique qui toucha tant la recherche scientifique fédérale que les IIPCS et d’autre part, un épisode politique menant à la création de la Vrij Universiteit van Brussel (VUB). Pour pallier ces contingences politico-économiques, le directeur des IIPCS, Ilya Prigogine (1917-2003)7 et les recteurs des deux Universités désormais consœurs - avec le soutien de Jacques-Ernest Solvay (1920-2010)8 - décidèrent, en 1970, de transformer les IIPCS en ASBL. Ceux-ci devinrent conséquemment indépendants des comptes des deux universités, bien que toujours localisés au sein de leurs bâtiments. Ainsi, l’ULB et la VUB prêtent toujours un président (Ilya Prigogine [1958 à 2003] et Marc Henneaux [1955 —]9 depuis 2003) et un bâtiment aux IIPCS. La même année, la chaire Solvay est fondée afin de permettre aux jeunes étudiants belges d’évoluer et de se former tant à la physique qu’à la chimie dans un environnement international. Créée conjointement par les Instituts et l’ULB, elle invite deux fois par an des physiciens et des chimistes internationaux afin qu’ils partagent leurs connaissances avec de futurs physiciens et chimistes belges, favorisant, par la même, la circulation des savoirs dans ces deux branches de la science. 

 

Quant aux conseils internationaux de physique et de chimie, et ce jusqu’à ce que les Instituts fusionnent leurs administrations en 1963, ils eurent lieu tous les trois ans. Depuis, les conseils internationaux se donnent en alternance entre la physique et la chimie. Ainsi, tous les trois ans, se tient un conseil consacré soit à la physique, soit à la chimie. Il convient de souligner que, depuis la Seconde Guerre mondiale, la frontière hermétique entre ces deux sciences s’est amoindrie, ce qui donne lieu parfois à des conseils conjoints (Surface Science, Austin, 1987) ou à des conseils portant sur la physico-chimie. Parmi les pointures scientifiques présentes lors de ces événements, de nombreux prix Nobel se sont réunis pour discuter des avancées en chimie et en physique. Soulignons que les conseils de physique se placent parmi les premières rencontres internationales instituées au début du XXe siècle, annonçant le début de l’internationalisation de la science et plus tard, après la Seconde Guerre mondiale, sa supposée mondialisation.

 

Notes :

1. Fondateur de la Société Solvay & cie, Ernest Solvay innova en chimie en élaborant un nouveau procédé de fabrication de carbonate de soude à l’aide d’ammoniaque. Féru de sciences, il fut un mécène important pour l’Université Libre de Bruxelles et fonda plusieurs instituts dans le but de développer la science : l’Institut de Sociologie (1894), l’Institut de Physiologie (1895), l’école de commerce Solvay (1903), l’Institut International de Physique (1912) et enfin, l’Institut International de Chimie (1921).
2. Physicien et chimiste allemand, Walter Nernst reçut le prix Nobel de en 1920.
3. Chimiste français, académicien, Albin Haller fut président de la société chimique française et directeur de l’ESPCI ParisTech
4. Chimiste britannique spécialisé dans l’étude de l’inorganique, William Ramsay reçut le prix Nobel de chimie en 1904
5. En collaboration avec Henri Lafontaine, Paul Otlet créa la classification décimale universelle (CDU). Il institua également l’Office international de bibliographie (le Mondaneum aujourd’hui).
6. Pacifique, politicien belge, Henri Lafontaine reçut le prix Nobel de la paix en 1913.
7. Chimiste et professeur de chimie à l’Université Libre de Bruxelles, Ilya Prigogine était belge d’origine russe et reçut le prix Nobel de chimie en 1977. Il dirigea les IIPCS de 1958 à 2003.
8. Jacques-Ernest Solvay était l’arrière-petit-fils d’Ernest Solvay et reprit le mécénat des IIPCS et la direction de Solvay & Cie, peu avant le décès de son père, Ernest-John Solvay.
9. Le baron Marc Henneaux est physicien théoricien belge et professeur à l’Université Libre de Bruxelles. Il dirige les IIPCS depuis 2003.




Contact :

ALEXIOU, YOANNA

Université Libre de Bruxelles - Archives & Bibliothèques
Avenue F. Roosevelt 50 - CP 170. Campus du Solbosch : Bâtiment A, 1er étage.
1050 Bruxelles
Tél : 02/650.37.76
yoanna.alexiou@ulb.ac.be

 

Actualités Digithèque Instituts Internationaux de Physique et de Chimie Solvay

Pas d'information actuellement.

Derniers billets sur le blog

©2006-2011 - Université Libre de Bruxelles - Archives & Bibliothèques

Dernière mise à jour : 7 septembre 2016