Votre avis nous intéresse !

Votre avis sur la Digithèque des Archives & Bibliothèques de l'ULB nous intéresse!

Donnez-nous votre avis en 30 secondes.

Digithèque > Autres ouvrages > Livres - Classement alphabétique des auteurs

-A A A+ imprimer

Livres - Classement alphabétique par auteur


Vous trouverez sur cette page la liste, classée par nom d'auteur, des publications sélectionnées par les bibliothécaires, numérisées par la Digithèque.

 
Attention : pour pouvoir consulter les documents numérisés dans des conditions optimales, veuillez consulter nos   conseils.

     

 

d'Alton Richard

[ALTON Richard d' ; TRAUTTMANSDORF Ferd. de] : La dernière correspondance entre le ci-devant ministre comte de Trauttmansdorf, et le général comte d'Alton, après leur fuite des Pays-Bas, [s.l.], [s.d.].

 

 

     Version pdf image

 

Résumé

 

 

Pamphlet de la Révolution brabançonne (non daté, sans doute de 1790 ou fin 1789).

 


Comme la plupart des révolutions, celle qui agita les Pays-Bas autrichiens (l'actuelle Belgique) presque au même moment que la Révolution française (les prémices se font sentir dès 1787 mais la révolution proprement dite éclate en 1789), quoi qu'animée par de tout autres motifs puisqu'elle était motivée par le refus des réformes « éclairées » voulues par l'empereur Joseph II, suscita une abondante publication pamphlétaire. Les différents camps s'invectivant férocement par libelles et caricatures interposés.

 


La Révolution brabançonne n'échappe pas à ce phénomène, bien au contraire, le pamphlet et la caricature de cette période sont d'ailleurs devenus un champ de collection en soi.

 


Le présent pamphlet est présenté sous forme de la publication d'un échange de lettres entre Ferdinand de Trauttmansdorf (1749-1827), représentant civil de l'empereur Joseph II puis, au décès de ce dernier en 1790, de l'empereur Léopold II, à Bruxelles, et le général Richard d'Alton (1732-1790), représentant militaire. Ils étaient chargés de régler la question du refus des états belges des réformes voulues par le « Despote éclairé » qui provoquera la Révolution brabançonne. Tous deux dépendaient directement de l'empereur. L'un, Trautsmandorff, était plutôt partisan de céder, fût-ce provisoirement, aux revendications des Etats. L'autre, plus ferme, fera tirer sur la foule en janvier 1789, ce qui entraînera une radicalisation du mouvement.

 


Cette direction bicéphale des affaires des Pays-Bas entraînera une mésentente entre les deux représentants de l'empereur, qui se verront d'ailleurs chassés de Bruxelles en décembre 1789. Les révolutionnaires proclameront alors l'indépendance des « Etats belgiques unis », première et éphémère indépendance de la Belgique ; elle dura moins d'un an, puisqu'en décembre 1790, les troupes autrichiennes reconquéraient les provinces belges.

 


Le désaccord entre Trauttmansdorf et d'Alton transparaît dans l'échange de lettre publié ici, anonymement, et agrémenté de « portraits » caricaturaux des deux personnages.

 


Comme souvent dans la production de pamphlets et libelles, il est malaisé d'identifier le ou les auteurs du texte ou des caricatures. Dès lors, quiconque serait en mesure de nous fournir des informations complémentaires sur le présent document, nous permettrait de compléter cette notice ; vous pouvez nous contacter via notre formulaire " Votre avis nous intéresse".

Aron Paul

Bigwood Georges

BIGWOOD Georges : Les impôts généraux dans les Pays-Bas autrichiens : étude historique de législation financière, Louvain : Imprimerie-Lithographie F. Giele, 1900.

 

 Consulter la notice dans CIBLE  Version pdf image

 

Résumé

 

Cet ouvrage est l'édition de la thèse de doctorat en droit présentée par Georges Bigwood en 1899 à l'Universté libre de Bruxelles. Cette thèse reste, malgré le poids des ans, par son ampleur et son érudition une référence incontournable pour tous ceux qui étudient l'histoire des finances publiques et des administrations pendant la période autrichienne.

 

L'ouvrage s'ouvre sur une liste des principales lois et ordonnances portant sur le domaine financier toujours en vigueur au XVIIIème siècle. Au cours des chapitre suivants, l'auteur analyse la mise en place, l'évolution et l'application des aides et subsides, des impôts directs, des droits d'accises et de douanes et des immunités et exemptions.

 

Les annexes contiennent des tableaux synthétiques présentant le montant des impôts et taxes perçus par le régime autrichien de 1715 à 1794 dans les différentes provinces et villes. Une liste détaillée des bureaux de douanes répartis sur le territoire est également disponible.


Billen Claire

DEVROEY Jean-Pierre, VAN MOL Jean-Jacques, BILLEN Claire (Ed.), Le seigle (Secale cereale), histoire et ethnologie, [s.l.] : Centre belge d'histoire rurale, 1995.

 

    Version texte sous image

 

Table des matières

 

Avant-propos.  Jean-Pierre DEVROEY

 

Apport des outils de la génétique des populations à l'histoire du seigle.  Michel SANDMEIER

 

Genetical Improvement on Rye.  Peer WILDE

 

Le seigle dans l'Antiquité.  Albert DEMAN

 

Le seigle à travers les atlas linguistiques et ethnographiques romans.  Hélène FRANCONIE

 

Le nom du seigle dans les langues germaniques anciennes.  Christian PEETERS

 

Des grains carbonisés de seigle parmi les paléosemences provenant des fouilles de la cathédrale Saint-Michel à Bruxelles.  Jean HEIM

 

Précis d'histoire du seigle en Flandre du XIIe au XVIIIe siècles : culture et consommation.  Erik THOEN

 

Rye in Britain.  E.J.T.COLLINS

 

Le seigle dans l'alimentation et l'agriculture wallonnes au XIXe siècle.  Renaud ZEEBROEK

 

Identification et culture du seigle dans le sud de l'Europe au XVIe siècle.  Corinne BEUTLER

 

Aspects historiques de l'intoxication par l'ergot du seigle et de son utilisation volontaire;  Michèle POPULER

 

De l'écobuage au pain d'épice. Quelques questions sur l'histoire du seigle  François SIGAUT

 

Conclusions générales.  Albert DEMAN

 

Buls Charles


BULS Charles : Croquis congolais, Bruxelles : Georges Balat, 1899.

 

   Version pdf image  

 

Résumé

 

Charles Buls (1837-1914), libéral, franc-maçon, est avant tout connu comme bourgmestre de Bruxelles. Epris d'art et d'éducation, il développe les musées populaires, étudie les arts décoratifs et fait partie des fondateurs de la Ligue de l'enseignement. Il tente de préserver et de restaurer sa ville : en 1888 il sauve les vestiges de la Tour Noire ; en 1893 les alentours de la Grand'Place ; dès 1895 l'Eglise Notre-Dame du Sablon et crée en 1903 le Comité d'études historiques du vieux Bruxelles.

 

Homme politique engagé, Charles Buls est également un grand voyageur. Dès 1880 et ce jusqu'à son décès il parcourt le monde. La redécouverte de l'Antiquité le fascine : l'Egypte, l'Italie, la Sicile, la Grèce sont des destinations de prédilection. Il s'y essaie à des réflexions historiques et archéologiques qu'il note consciencieusement dans ses carnets de voyage. Mais sa soif de découverte déborde bientôt les grands classiques. Il se rend encore dans les Carpathes, en Norvège, au Siam et au Congo.

 

En 1898, Charles Buls se rend au Congo, le Congo de Léopold II. Il se lance dans ce long périple pour assister à l'inauguration du chemin de fer. La rencontre avec les peuples du Congo le marque durablement. Il tente de comprendre leur caractère, leur psychologie ou leurs conditions sociales. Il prend d'abord ses informations auprès de coloniaux tels les majors Storms, Thys ou Cambier. Il décrit également, à bord de la « Princesse Clémentine », ses observations suggérées par la découverte des paysages et de la végétation. Il rassemblera toutes ses notes et ses dessins fort précieux dans ces fameux Croquis Congolais.

 

Cette publication est sans conteste un témoignage utile et fort précieux pour découvrir le Congo de la fin du 19ème siècle mais également pour mieux appréhender la vie des coloniaux et les stéréotypes qu'ils véhiculent. Tous les croquis et photographies n'ont pas pu être publiés dans cet ouvrage et les originaux se trouvent aujourd'hui dans le fonds Charles Buls de la Ville de Bruxelles.

 


Butkens Christophe

BUTKENS F. Christophe : Trophees tant sacrés que prophanes de la duché de Brabant reparti en dix livres. Contenant l'Origine succession & Descendence des Ducs & Princes de cette Maison, avec leurs actions plus signalées. Ensemble les Genealogies de plusieurs Ducs, Princes, Comtes, Barons, Seigneurs & Nobles leurs Vassals & Subjects. Avec les preuves servantes à entière verification, Bruxelles : François Foppens, 1657. 

 

   Version pdf image

 

Résumé

 

Les Trophées tant sacrés que profanes... publiés pour la première fois vers 1641 par Christophe Butkens, prieur de Saint-Sauveur de l'Ordre de Cisteaux à Anvers représentent une source fondamentale pour les médiévistes et modernistes étudiant la formation et le développement du duché de Brabant. Outre une histoire des familles qui régnèrent sur ce duché, l'ouvrage aborde également leurs relations avec les autres familles régnantes, leurs vassaux, leurs alliés et les administrations de leurs possessions.

 

Il contient également de nombreux arbres généalogiques commentés, des éléments héraldiques, des reproductions de sceaux, des cartes géographiques et des gravures représentant les gisants et sépulcres des principaux ducs. Enfin, la dernière partie du livre présente une édition des documents utilisés par Butkens pour rédiger son ouvrage : correspondances, extraits de chartes, de registres et d'inventaires. La deuxième édition de référence de cet ouvrage publiée à Amsterdam en 1724 en 4 volumes par C. van Lom sera également rendue disponible dans la Digithèque au cours des semaines à venir.



BUTKENS Christophe : Trophées tant sacrés que profanes du duché de Brabant contenant l'Origine, succession & Descendence des Ducs & Princes de cette Maison, avec leurs actions plus signalées. Ensemble les Genealogies de plusieurs Ducs, Princes, Comtes, Barons, Seigneurs & Nobles leurs Vassals & Subjects. La description des villes, franchises & baronnies de Brabant, avec la succession genealogique des seigneurs qui l'ont possédé..., vol. 1, La Haye : Chretien van Lom, 1724.  

 

   Version pdf image partie A  Version pdf image partie B

 

BUTKENS Christophe : Trophées tant sacrés que profanes du duché de Brabant contenant l'Origine, succession & Descendence des Ducs & Princes de cette Maison, avec leurs actions plus signalées. Ensemble les Genealogies de plusieurs Ducs, Princes, Comtes, Barons, Seigneurs & Nobles leurs Vassals & Subjects. La description des villes, franchises & baronnies de Brabant, avec la succession genealogique des seigneurs qui l'ont possédé..., vol. 2, La Haye, Chretien van Lom, 1724.  

 

   Version pdf image

 

BUTKENS Christophe : Supplément aux Trophées tant sacrés que profanes du duché de Brabant contenant l'Origine, succession & Descendence des Ducs & Princes de cette Maison, avec leurs actions plus signalées. Ensemble les Genealogies de plusieurs Ducs, Princes, Comtes, Barons, Seigneurs & Nobles leurs Vassals & Subjects. La description des villes, franchises & baronnies de Brabant, avec la succession genealogique des seigneurs qui l'ont possédé..., vol. 1, La Haye, Chretien van Lom, 1726.  

 

   Version pdf image

 

BUTKENS Christophe : Supplément aux Trophées tant sacrés que profanes du duché de Brabant contenant l'Origine, succession & Descendence des Ducs & Princes de cette Maison, avec leurs actions plus signalées. Ensemble les Genealogies de plusieurs Ducs, Princes, Comtes, Barons, Seigneurs & Nobles leurs Vassals & Subjects. La description des villes, franchises & baronnies de Brabant, avec la succession genealogique des seigneurs qui l'ont possédé..., vol. 2, La Haye, Chretien van Lom, 1726.

 

   Version pdf image

 

Résumé

 

Les Trophées tant sacrés que profanes... et ses suppléments publiés à la Haye de 1724 à 1726 forment la réédition très largement revue et augmentée de l'édition originale de 1641.

 

Ces volumes représentent une source fondamentale pour les médiévistes et modernistes étudiant la formation et le développement du duché de Brabant. Outre une histoire des familles qui régnèrent sur ce duché, l'ouvrage aborde également leurs relations avec les autres familles régnantes, leurs vassaux, leurs alliés et les administrations de leurs possessions.

 

Ils contiennent également de nombreux arbres généalogiques commentés, des éléments héraldiques, des reproductions de sceaux, des cartes géographiques et des gravures représentant les gisants et sépulcres des principaux ducs. Enfin, ils présentent  une édition de documents utilisés par Butkens pour rédiger son ouvrage : correspondances, extraits de chartes, de registres et d'inventaires. Les volumes sont  pourvus de divers index des noms de personnes, de lieux,...


Chambre des Représentants

CHAMBRE DES REPRESENTANTS : Enquête scolaire, t. 1, Bruxelles : F. Hayez, 1881.

 

    Version pdf image

 

CHAMBRE DES REPRESENTANTS : Enquête scolaire, t. 2, Bruxelles : F. Hayez, 1881.

 

    Version pdf image

 

CHAMBRE DES REPRESENTANTS : Enquête scolaire, t. 3, Bruxelles : F. Hayez, 1882.

 

    Version pdf image

 

CHAMBRE DES REPRESENTANTS : Enquête scolaire, t. 4, Bruxelles : F. Hayez, 1883.

 

    Version pdf image

 

CHAMBRE DES REPRESENTANTS : Enquête scolaire, t. 5, Bruxelles : F. Hayez, 1883.

 

    Version pdf image

 

Résumé

 

Le 21 janvier 1879, le gouvernement déposa un projet de loi prévoyant que chaque commune belge devrait posséder au moins une école primaire officielle laïque et neutre dont les instituteurs seraient diplômés des écoles normales officielles et que les provinces et les communes ne pourraient plus subsidier des écoles « libres » (c'est-à-dire catholiques).

 

L'adoption de la loi déchaîna la colère des catholiques et déclencha une véritable « guerre scolaire » : les évêques firent refuser l'extrême-onction aux instituteurs des écoles officielles et aux parents qui y envoyaient leurs enfants et ordonnèrent à chaque curé d'ouvrir une école « libre » qui connurent, particulièrement dans les campagnes, une fréquentation élevée. En réaction, le gouvernement fit pression sur le pape, obligea les fonctionnaires, sous peine de sanctions, à inscrire leurs enfants dans des écoles officielles   menaça les instituteurs des écoles libres qui avaient travaillé auparavant pour l'État de perdre leurs droits à la pension.

 

Les libéraux reprochant aux écoles catholiques d'employer des enseignants n'ayant aucune formation, le catholique Jules Malou proposa au Parlement d'effectuer une enquête. Le libéral, Xavier Neujean renversa l'idée et voulu en faire une enquête sur les moyens de pression utilisés pour entraver l'exécution de la loi de 1879. Cette enquête fut menée de manière totalement biaisée et à un coût prohibitif et relança de plus belle la polémique qui ne s'éteindra que des années plus tard.

 

Les cinq tomes de l' « Enquête scolaire » regroupent l'ensemble des documents relatif à la polémique : une introduction explicative, les textes de lois et documents parlementaires sur les enquêtes, les procès verbaux d'auditions des témoins classés par cantons (bilingues pour les cantons de Flandre), le rapport final de la commission avec un historique des évènements ainsi que des annexes contenant des lettres pastorales, des tableaux statistiques et des cartes géographiques. Ces volumes forment un ensemble fondamental à l'étude de l'enseignement en Belgique mais aussi aux implications politiques, judiciaires, culturelles et religieuses de la guerre scolaire.

 

Commission du Travail

COMMISSION DU TRAVAIL, Comptes rendus des séances plénières. Mémoires, rapports, lettres, etc., envisageant la question ouvrière dans son ensemble, volume 4, Bruxelles : Lesigne, 1888.

 

    Version pdf texte sous image

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMISSION DU TRAVAIL, Procès-verbaux des séances d'enquête concernant le travail industriel, volume 2, Bruxelles : Lesigne, 1887.

 

   Version pdf texte sous image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMISSION DU TRAVAIL, Rapports. Propositions des sections et conclusions, volume 3, Bruxelles : Lesigne, 1887.

 

     Version pdf texte sous image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMISSION DU TRAVAIL, Réponses au questionnaire concernant le travail industriel, volume 1, Bruxelles : Lesigne, 1887.

 

     Version pdf texte sous image

 

 

Résumé

 

L'année 1886 évoque traditionnellement une grave crise sociale en milieu industriel. En mars, une grève éclate dans le bassin sidérurgique liégeois pour gagner ensuite les bassins hennuyers ; elle aboutira à l’intervention de l’armée, à une répression sanglante et à la condamnation de centaines d’ouvriers.   

C’est sous la pression des soulèvements ouvriers du mois de mars que le gouvernement catholique d'Auguste Beernaert institue, très peu de temps après, une Commission du Travail dont le but est "d'étudier avec ensemble et méthode l'état de nos populations ouvrières et des industries qui les emploient", ainsi que le précise l'Arrêté Royal du 15 avril 1886 (Moniteur belge, 17.IV.1886). Constitués d’une enquête écrite, d’une enquête orale et de rapports indépendants, les résultats produits par la Commission du travail demandent une lecture critique attentive et nuancée. Comme le signale Eliane Gubin, dans une étude détaillée portant sur le travail de la Commission  (GUBIN, Les enquêtes sur le travail en Belgique et au Canada à la fin du 19e s, dans La question sociale en Belgique et au Canada, éd. G.Kurgan-Van Hentenrijk, Bruxelles, 1988, pp.93-121) :  http://digistore.bib.ulb.ac.be/2008/DL2378317_000_f.pdf

 

Est-ce à dire que ces enquêtes offrent peu de ressources aux historiens ? Nullement, à condition de ne pas y chercher ce qu’elles ne peuvent donner. Il est illusoire d’établir un état clair et complet de la condition ouvrière en les prenant comme bases. Par contre, elles permettent de cerner les mentalités patronale et ouvrière, d’étudier les discours, toujours divergents, des uns et des autres sur le travail. Elles constituent aussi un bon outil pour étudier les moments de transition : (…) la formation d’une conscience de classe ouvrière à partir du discours des représentants du POB en Belgique et le fossé qui l’oppose à la perception qu’a l’ensemble des travailleurs de sa propre condition » (loc. cit. p. 120-121)     

 

On notera que « l’enquête industrielle » sera accompagnée d’une Enquête agricole, moins connue, éditée sous le titre Commission du travail, instituée par A.R. du 15.04.1886, volumes V et VI, Bruxelles, 1890.  

 

Couvreur Manuel

COUVREUR Manuel, Jean-Baptiste Lully. Musique et dramaturgie au service du Prince, Bruxelles : Marc Vokar, 1992.

 

    Version pdf texte sous image

 

Résumé

 

Ni son origine florentine, ni une éducation musicale bancale ne semblaient prédisposer Jean-Baptiste Lully à devenir le fondateur de l'opéra français, symbole par excellence d'un art national naissant.  Aujourd'hui méconnu, Lully jouit pourtant durant près d'un siècle d'une gloire européenne et Couperin, Marais, Rameau ou encore Purcell, Bach, Telemann et Haendel lui vouèrent une admiration sans équivoque : il était une référence obligée et ses tragédies en musique avaient définitivement fixé une certaine conception du théâtre lyrique. La reprise triomphale d'Atys en 1987 prouva que cette admiration était justifiée et que la musique de Lully continuait à nous toucher.  Or, depuis le début du siècle, aucune étude d'ensemble n'a été consacrée à cette figure capitale dans l'histoire de l'opéra.

 

Ballets, comédies-ballets et tragédies en musique entretiennent des
rapports étroits avec la littérature du temps et les théories esthétiques qui la régissent. Chez Lully, la musique se veut en effet l'humble servante du texte et ce n'est que par l'étude simultanée des livrets et des partitions que l'on peut en saisir la construction et la signification.  Molière et son siècle - le Grand Siècle - apparaissent sous un jour nouveau, plein de fraîcheur et de poésie, animé d'une fantaisie irrévérencieuse et d'une imagination débridée qui réjouissent autant qu'elles émeuvent.

 

Oeuvres de commande destinées à l'auto-célébration du Roi-Soleil, les tragédies en musique relevaient de l'autorité de la Petite Académie : leur symbolique et leur esthétique se conforment aux injonctions de ce cénacle restreint de savants lettrés, instrument privilégié de la propagande monarchique mise en place par Colbert. Replacé parmi les autres manifestations d'un art officiel - des jardins de Versailles aux tapisseries des Gobelins en passant par les feux d'artifices -, l'opéra lullyste apparaît comme l'un des outils de gouvernement les plus étonnants qui aient jamais été imaginés : cet ouvrage incite à une réflexion toujours d'actualité sur le pouvoir de l'art et l'art du pouvoir.

 

Delsemme Françoise

DELSEMME Françoise, Les littératures étrangères dans les revues littéraires belges de langue française publiées entre 1885 et 1899.  Contribution bibliographique à l’étude du cosmopolitisme littéraire en Belgique, Bruxelles : Commission belge de bibliographie, 1973.

 

   Version pdf texte sous image ( tome 1,  tome 2,  tome 3)

 

Résumé

 

Au départ d’une étude portant sur le cosmopolitisme littéraire dans sa période d’essor, fin du 19ème siècle, Françoise Delsemme s’est attachée à repérer au sein des revues littéraires belges les traces d’influence des littératures étrangères.

Plus de trois mille cent articles ou fragments d’articles, attestant l’intérêt des critiques belges et de leurs lecteurs pour les littératures étrangères, ont ainsi été relevés dans quatre-vingt périodiques publiés entre 1885 et 1899. On y trouvera bien entendu mention des articles consacrés aux littératures étrangères elles-mêmes (qu’il s’agisse de critique, compte rendus, traductions…), mais aussi des évocations d’un auteur ou d’une œuvre étrangère au sein d’un fragment de texte. Cet impressionnant travail de dépouillement est complété d’un index général, d’un index des littératures et d’un index thématique.

 

 

Delsemme Paul

DELSEMME Paul, Les écrivains francs-maçons de Belgique, Bruxelles : Bibliothèques de l'Université libre de Bruxelles, 2004.

 

    Version pdf texte sous image

 

Résumé

 

S'adressant à l'initié comme au profane, à l'amateur comme au spécialiste, l'ouvrage de Paul Delsemme se propose de mettre en évidence les destins individuels de plus de 140 écrivains belges, dans la perspective de leur appartenance à la Franc-Maçonnerie.

Au fil des pages de cette étude historique consacrée aux Francs-Maçons romanciers, poètes, auteurs dramatiques, essayistes et mémorialistes, le lecteur découvre un tableau original et pénétrant de la Belgique intellectuelle, sociale et politique.

Une précieuse et utile histoire condensée de la Franc-Maçonnerie, en préambule, permet de mesurer l'engagement philosophique pris par ces écrivains.

 

 

Demeur Adolphe

DEMEUR Adolphe : Les sociétés anonymes de Belgique en 1857. Collection complète des statuts collationnés sur les textes officiels, Bruxelles : Chez l'Editeur, 1859.

 

    Version pdf image

 

DEMEUR Adolphe : Les sociétés anonymes de Belgique à partir du 1er janvier 1858. Suite et complément de la collection complète des statuts en 1857, Bruxelles : Chez l'Editeur, 1859.

 

    Version pdf image

 

DEMEUR Adolphe : Les sociétés anonymes de Belgique 1865-1869. Suite et complément de la collection complète des statuts en 1857, Bruxelles : Chez l'Editeur, 1870.  

 

    Version pdf image

 

DEMEUR Adolphe : Les sociétés anonymes de Belgique années 1870-1873 jusqu'à la mise en vigueur de la loi du 18 mai 1873. Suite et complément de la collection complète des statuts en 1857, Bruxelles : Chez l'Editeur, 1874.

 

    Version pdf image

   

Résumé

 

La publicité des actes et documents relatifs aux sociétés commerciales est un principe important qui est inscrit dans la législation commerciale belge depuis le début du XIXème siècle.

 

Le statut de société anonyme (SA) apparaît dans le Code de commerce de 1807 et sa création est soumises à des dispositions très restrictives. Parmi les conditions de formation des nouvelles sociétés et de modification de statuts des anciennes, il fallait que l'entreprise  dépasse par son besoin de grands capitaux ou son côté chanceux les portées des sociétés "normales". La nouvelle SA ne pouvait pas porter préjudice aux entreprises déjà en place. La publication de tous les actes officiels est obligatoire. Enfin, la société devait avoir un caractère purement commercial. De par ces mesures restrictives, on compte seulement cinq cent quarante quatre créations de société anonymes belges entre 1819 et 1873.  

 

Le juriste A. Demeur publie de 1859 à 1876 son ouvrage : Les sociétés anonymes en Belgique. Collection complète de statuts en vigueur collationnés sur les textes officiels avec une introduction et des notes.  La publication compte quatre volumes. Elle reprend les statuts d'une grande partie des sociétés anonymes crées en Belgique entre 1819 et 1873. Plus de 478 statuts et modifications de statuts sont enregistrés dans leur intégralité. Cinq cents documents (jurisprudence, bilans, etc.) accompagnent les actes. Les sociétés sont regroupées en fonction de leur secteur d'activité. Chaque volume est précédé d'une introduction juridique et historique. Cet ouvrage est idéal pour connaître les publications antérieures à 1830 et peut servir d'index au Moniteur.

 

Aujourd'hui, les ouvrages de Demeur forment un outil fondamental et indispensable pour les historiens qui étudient les sphères financières et économiques de la Belgique du XIXème siècle. La numérisation de ces ouvrages vise à répondre aux difficultés croissantes de consultation dues à la détérioration rapide et à la rareté de ces volumes.

 

 

DEMEUR Adolphe : Les sociétés commerciales : actes et documents à partir de la mise en vigueur de la loi du 18 mai 1873 jusqu'au 1er janvier 1876, Bruxelles : Chez l'Editeur, nd.

 

    Version pdf image

 

DEMEUR Adolphe : Les sociétés commerciales de la Belgique : actes et documents : statuts, documents divers, jurisprudence, années 1876, 1877, 1878, Chez l'Editeur, nd.

 

    Version pdf image

 

DEMEUR Adolphe : Les sociétés commerciales de la Belgique : actes et documents : statuts, documents divers, jurisprudence, années 1879-1884 Chez l'Editeur, nd..

 

    Version pdf image

 

Résumé

 

La publicité des actes et documents relatifs aux sociétés commerciales est un principe important qui est inscrit dans la législation commerciale belge depuis le début du XIXème siècle.


Alors que la publication des statuts dans le Moniteur belge était seulement nécessaire pour les sociétés anonymes, les grandes réformes de 1873 vont rendre cette publication obligatoire pour l'ensemble des types de sociétés. A cette fin, le gouvernement crée des Annexes au Moniteur belge, Recueil des actes, extraits d'actes, procès-verbaux et documents relatifs aux sociétés.
L'utilisation de cette publication est rendue extrêmement difficile par une absence totale d'index jusqu'en 1876. A partir de ce moment, un index annuel classé selon le statut des sociétés est publié au quatrième trimestre de l'année. Cette organisation est fort peu pratique si l'on ne connaît pas le statut de la société que l'on recherche. De plus, les modalités de classement de cet index répondent à des lois qui sont très incohérentes.


Pour faciliter le travail des juristes et notaires, ainsi que l'information des investisseurs potentiels A. Demeur va publier de 1876 à 1886 trois volumes des Sociétés commerciales de la Belgique, actes et documents. Cette publication va reprendre dans leur intégralité les actes concernant les sociétés les plus importantes et pour les autres un intitulé et une référence aux Annexes du Moniteur.


Aujourd'hui, les ouvrages de Demeur forment un outil fondamental et indispensable pour les historiens qui étudient les sphères financières et économiques de la Belgique du XIXème siècle. La numérisation de ces ouvrages vise à répondre aux difficultés croissantes de consultation dues à la détérioration rapide et à la rareté de ces volumes.

 

Des Marez Guillaume

DES MAREZ Guillaume, La place royale à Bruxelles. Genèse de l'œuvre, sa conception et ses auteurs, Bruxelles : M. Lamertine, 1923.

 

    Version pdf texte sous image

 

Table des matières

 

Note introductive


I. — LA GENÈSE ET LA CONCEPTION DE L’OEUVRE


II. — LES ARCHITECTES DE LA PLACE ROYALE

1. — L’architecte Barré
2. — L’architecte Barnabé Guymard
3. — L’architecte Louis Montoyer
4. — L’architecte Claude Fisco
5. — Les architectes auxiliaires

III. — LA CONSTRUCTION DE LA PLACE ROYALE. — LES SERVITUDES

Pièces justificatives

 

Devroey Jean-Pierre

DEVROEY Jean-Pierre, VAN MOL Jean-Jacques, BILLEN Claire (Ed.), Le seigle (Secale cereale), histoire et ethnologie, [s.l.] : Centre belge d'histoire rurale, 1995.

 

    Version texte sous image

 

Table des matières

 

Avant-propos.  Jean-Pierre DEVROEY

 

Apport des outils de la génétique des populations à l'histoire du seigle.  Michel SANDMEIER

 

Genetical Improvement on Rye.  Peer WILDE

 

Le seigle dans l'Antiquité.  Albert DEMAN

 

Le seigle à travers les atlas linguistiques et ethnographiques romans.  Hélène FRANCONIE

 

Le nom du seigle dans les langues germaniques anciennes.  Christian PEETERS

 

Des grains carbonisés de seigle parmi les paléosemences provenant des fouilles de la cathédrale Saint-Michel à Bruxelles.  Jean HEIM

 

Précis d'histoire du seigle en Flandre du XIIe au XVIIIe siècles : culture et consommation.  Erik THOEN

 

Rye in Britain.  E.J.T.COLLINS

 

Le seigle dans l'alimentation et l'agriculture wallonnes au XIXe siècle.  Renaud ZEEBROEK

 

Identification et culture du seigle dans le sud de l'Europe au XVIe siècle.  Corinne BEUTLER

 

Aspects historiques de l'intoxication par l'ergot du seigle et de son utilisation volontaire;  Michèle POPULER

 

De l'écobuage au pain d'épice. Quelques questions sur l'histoire du seigle  François SIGAUT

 

Conclusions générales.  Albert DEMAN

 

DEVROEY Jean-Pierre, VAN MOL Jean-Jacques (Ed.), L’épeautre (Triticum Spelta) : histoire et ethnologie, Treignes : Editions Dire, 1989.

 

    Version texte sous image

 

Table des matières

 

Avant-propos.  L'épeautre : Histoire et Ethnologie.  Jean-Pierre DEVROEY, Jean-Jacques VAN MOL. 


Situation de l'épeautre vis-à-vis du froment et des blés primitifs; aspects génétiques, écophysiologiques et agronomiques.  J.F LEDENT.


Evolution de la panification de l'épeautre.  M. JACQMAIN et C. ANCION. 


Les spécificités de l'épeautre et l'évolution des techniques.  F. SIGAUT.


The history of spelt (Triticum spelta) on the basis of archaeobotanical findings from neolithic to medieval times, and the data. by written sources until today.  U. KORBER-GROHNE. 


Etude des restes végétaux carbonisés recueillis dans un niveau du XIIIe siècle, antérieur à l'édification de la chapelle actuelle de Hastirnoulin (Saint-Servais, Prov. de Namur, Belgique).  J. HEIM. 


Bilan des découvertes archéologiques d'épeautre (Triticum spelta L.) en France de la Préhistoire au Moyen Age.  P. MARINVAL. 


A study of the crop yield potential of the prehistoric cereals emmer and spelt wheats.  P. J. REYNOLDS.


Entre Loire et Rhin: Les fluctuations du terroir de l'épeautre au  Moyen Age.  J.- P. DEVROEY. 


La présence de l'épeautre (Triticum spelta L.) dans l'alimentation en Espagne : les temps anciens et les temps modernes.  R. BUXO I CAPDEVILA. 


La présence de l'épeautre dans l'espace carpatique.  M. MARKUS-KOSICE. 


L'épeautre dans la description du comté de Namur par Gabriel PLUMECOCQ.  A. DEMAN. 


La perception des vertus de l'épeautre aux époques médiévale et moderne.  G. COMET.

 

L'épeautre et le pain des âmes.  R. ZEEBROEK. 


L'épeautre en Wallonie du Bas Moyen-Age jusqu'à l'époque contemporaine. Une mise au point.  C. BILLEN. 

 

Quelques notes sur la présence de l'épeautre en Flandre depuis le Moyen Age jusqu'au XVIIe siècle.  E. THOEN. 


Une Ardenne sans épeautre? Notes sur la culture de l'épeautre en Ardenne occidentale (1766-1846).  C. de MOREAU de GERBEHAYE. 

 

Réflexions impromptues d'après-colloque sur le problème de l'épeautre dans le monde antique.  A. DEMAN. 

 
Conclusions générales.  A. VERHULST.

 

Duvigneaud Paul

DUVIGNEAUD Paul, La synthèse écologique : populations, communautés, écosystèmes, biosphère, noosphère, Paris : Doin, c1980.

 

   Version texte sous image :  partie A,  partie B (planches en couleurs)

 

Table des matières

 

Préface à la première édition
Préface à la seconde édition

1. INTRODUCTION
1. L'Écologie
2. Niveaux d'intégration des matériaux biologiques
3. Les facteurs du milieu.  L'environnement

2. LA POPULATION

1. Définition
2. Densité et biomasse 
3. Croissance
4. Structure
5. Métabolisme
6. Relations avec l'espace. Facteurs limitants
7. Hétérogénéité. Génétique des populations. L'écotype
8. Origines des plantes cultivées
9. La biogéochimie
10. Interactions entre population

 

3. LA COMMUNAUTÉ
1. Définition
2. Métabolisme
3. Structure dans le temps et dans l'espace.  Stratification et périodisme
4. Dynamisme
5. Coopération ou compétition interspécifique. Niche écologique
6. La phytosociologie
7. Les formations Climax. Les biomes
8. La bioclimatologie

 

4. LA BIOGEOCENOSE ET L'ÉCOSYSTÈME

1. Principes de base et concepts
2. Bilan d'énergie
3. Bilan d'eau
4. Les cycles biogéochimiques
5. Flux d'énergie et productivité des écosystèmes
6. L'écosystème en action 
7. Écosystèmes d'eau douce, la limnologie
8. Lécosystème océan (Lcologie marine)
9. L'écosystème forêt
10. L'écosystème prairie, le Saltus
11. L'écosystème "AGER" 
12. Autres types d'écosystèmes terrestres 
13. Synthèse. Phytomasse et productivité des écosystèmes formant la biosphère
14. Écosystèmes constitués par les sols naturels

 

5. LA BIOSPHÈRE

1. Définition
2. Les cycles ciogéochimiques globaux
3. Productivité de la biosphère et alimentation humaine
4. La biosphère, source de bien-être et de richesses
5. La biosphère, source de dangers 
6. L'homme et ses besoins alimentaires. La faim du monde
7. La marée montante des populations du globe
8. Énergie, CO2, azote


6. L'HOMME MODERNE FACE A SON ENVIRONNEMENT

1. L'environnement, la noosphère
2. La diminution des ressources naturelles et la baisse du réservoir de vivres 
3. Le spectre de Malthus et les possibilités de la biosphère
4. Pollution de la biosphère
5. L'espoir alimentaire des hommes
6. Problèmes dus à l'encombrement et à la mobilité, l'aménagement du territoire 
7. L'écosystème "URBS"
8. L'agroécosystème


7. LA CRISE DE L'ÉNERGIE. L'OR VERT

1. Les cinq crises de l'humanité 
2. L'énergie atomique et ses dangers 
3. Economies et recyclage 
4. Technologies douces 
5. L'énergie de biomasse 
6. Prospectives


8. ÉCOLOGIE ET ENSEIGNEMENT

1. Généralités
2. Enseignements élémentaire et secondaire 
3. Enseignement supérieur


9. L'ESPÈCE HUMAINE ET SON AVENIR

1. Biosphère et technosphère
2. Le déclin de l'homme et ses causes écologiques 
3. Pollutions génétiques. L'ADN recombinant 
4. Avenir de l'homme. Humanisme et écologisme (SAINT-MARC, 1972-1978 ; DE ROSNAY, 1975)
5. Maintien d'une population humaine optimale 
6. L'avenir de l'écologie 
7. La noosphère

Bibliographie
Index
Planches hors-texte en couleurs
Conclusions générales.  Albert DEMAN

 

Larcier Fernand


PICARD Edmond & LARCIER Fernand : Bibliographie générale du droit belge. Relevé de toutes les publications juridiques parues depuis la séparation de la Belgique et de la France (1814) jusqu'au 1er octobre 1889, tome 1, Bruxelles : Ve F. Larcier, 1882-1889.

 

    Version pdf image

 

VAN ARENBERGH Emile : Bibliographie générale et raisonnée du droit belge. (1889-1903), tome 2, Bruxelles, Ve F. Larcier, 1906.

 

    Version pdf image

 

Résumé

 

Edmond Picard (1836-1924) fut avocat à la Cour d'Appel de Bruxelles (1860-1880) et à la Cour de Cassation (1881-1920). Il a publié une œuvre gigantesque et extrêmement variée. Il fut entre autres le fondateur et le rédacteur en chef du Journal des Tribunaux et des Pandectes belges, une encyclopédie du droit belge du XIXe siècle.

 

C'est à cette dernière œuvre que se rattache la Bibliographie générale et raisonnée du droit belge (BGDB), rédigé dans les années 1880 avec Ferdinand Larcier, son éditeur préféré. Il fut conçu comme instrument de référence pour la rédaction des Pandectes belges.

 


Ce travail constitue la seule bibliographie du droit belge dont on dispose pour le XIXe siècle et contient un trésor quasi exhaustif de référence d'articles et de monographies pour la période 1814-1889. Elle comporte trois parties.

 

La première relève les ouvrages et articles par ordre alphabétique des noms d'auteurs et de leur fonction, accompagnés des comptes rendus ; la deuxième recense les publications anonymes (avec résumés), les travaux faits en collectivité et les recueils périodiques ; la troisième partie est un répertoire des matières.

 


Avant tout, Picard a voulu faire un instrument de travail destiné à la pratique juridique afin de stimuler le progrès du droit belge; selon lui un bon avocat doit être aussi un bon jurisconsulte.

 


La BGDB fut prolongée en 1913 pour la période 1889-1903 par Émile Van Arenbergh, membre de l'Institut international de bibliographie. Au lendemain de la guerre 14-18, la bibliographie du droit belge a été recensée dans le Répertoire bibliographique du droit belge (le « Bosly, del Marmol et Goossens ») qui couvre la période 1919-1960.


Bart COPPEIN, K.U.Leuven

 

Bibliographie sélective

COPPEIN, B. « Edmond Picard (1836-1924), avocat bruxellois et belge par excellence de la deuxième moitié de la XIXe siècle », dans : V. BERNAUDEAU, e.a. (eds.) Les praticiens du droit du Moyen Age à l'époque contemporaine. Approches prosopographiques (Belgique, Canada, France, Italie, Prusse). Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008, pp. 225-237.

 

PICARD, E. « Préface », dans : E. PICARD et F. LARCIER. Bibliographie générale et raisonnée du droit belge. Relevé de toutes les publications juridiques parues depuis la séparation de la Belgique et de la France (1814) jsuqu'au 1er octobre 1889. Bruxelles, Veuve Ferdinand Larcier, 1890, pp. I-XIII.

 

WARLOMONT, R. « Picard, Edmond-Désiré » dans : Biographie Nationale, vol. XXXIV, Bruxelles, Bruylant, 1968, col. 644-658.

 

Ces informations ont été aimablement rassemblées par Jean_Pierre Nandrin, professeur de l'ULB, en Faculté de Philosophie et Lettres.


Livrauw François

LIVRAUW François : Le Parlement belge, la Chambre des représentants, le Sénat en 1900-1902, Bruxelles : Société belge de librairie, 1901. Edition nouvelle, revue et mise à jour.

 

    Version pdf image

 

Résumé

 

Le Parlement belge la Chambre des représentants, le Sénat en 1900-1902 est divisé en deux parties.

 

La première compile les textes de loi en vigueur à l'époque concernant le processus électoral des législatives et donne une explication détaillée des dispositions constitutionnelles et réglementaires règlant les pouvoirs et l'organisation des deux chambres. La deuxième partie donne accès à de brèves notices biographiques consacrées à tous les parlementaires et sénateurs élus le 27 mai 1900.

 

Les notices sont classées par provinces et arrondissements et sont précédées d'un tableau récapitulatif des résultats électoraux. La plupart de ces notices biographiques sont illustrées par un portrait ou une gravure. 

 

L'ouvrage contient, en outre, de courtes biographies de principaux membres de la famille royale et du gouvernement ainsi qu'un historique, illustré de nombreuses photographies, du Palais de la Nation. Un index alphabétique des biographies est disponible.  

 

 

LIVRAUW François : Le Parlement belge, la Chambre des représentants, le Sénat en 1900-1902, Bruxelles : Société belge de librairie, 1901. Edition nouvelle, revue et mise à jour.

 

    Version pdf image

 

Résumé

 

Le Parlement belge la Chambre des représentants, le Sénat en 1900-1902 est divisé en deux parties.

 

La première compile les textes de loi en vigueur à l'époque concernant le processus électoral des législatives et donne une explication détaillée des dispositions constitutionnelles et réglementaires règlant les pouvoirs et l'organisation des deux chambres. La deuxième partie donne accès à de brèves notices biographiques consacrées à tous les parlementaires et sénateurs élus le 27 mai 1900.

 

Les notices sont classées par provinces et arrondissements et sont précédées d'un tableau récapitulatif des résultats électoraux. La plupart de ces notices biographiques sont illustrées par un portrait ou une gravure. 

 

L'ouvrage contient, en outre, de courtes biographies de principaux membres de la famille royale et du gouvernement ainsi qu'un historique, illustré de nombreuses photographies, du Palais de la Nation. Un index alphabétique des biographies est disponible.  

Malou Jean-Baptiste


MALOU Jean-Baptiste, De la liberté de la charité en Belgique, Bruxelles : H. Goemare, 1854.

 

    Version pdf texte sous image

 

Table des matières

 

CHAPITRE PREMIER. Etat de la question. Plan de la discussion.

CHAPITRE II. Exposé du nouveau système de la bienfaisance publique et privée. Sécularisation et centralisation des secours publics. Suppression des fondations catholiques.

ARTICLE PREMIER. De la centralisation des secours publics.

ARTICLE II. De la sécularisation des secours publics.

ARTICLE III. Des moyens employés pour faire prévaloir le système légal de la bienfaisance.

CHAPITRE III. De la sécularisation de la charité, première base du nouveau système de la bienfaisance publique. Elle est contraire à l'esprit de nos lois charitables.

CHAPITRE IV. La sécularisation de la bienfaisance publique est contraire à la liberté de la charité.

CHAPITRE V. La sécularisation de la bienfaisance publique est contraire aux intérêts de la société.

CHAPITRE VI. De la centralisation de la bienfaisance publique. L'administration des secours publics n'est pas, d'après nos lois et nos usages, un service public exclusif.

CHAPITRE VII. Des corporations et des associations religieuses que les partisans du nouveau système excluent de l'exercice légal de la bienfaisance.

 


Picard Edmond


PICARD Edmond & LARCIER Fernand : Bibliographie générale du droit belge. Relevé de toutes les publications juridiques parues depuis la séparation de la Belgique et de la France (1814) jusqu'au 1er octobre 1889, tome 1, Bruxelles : Ve F. Larcier, 1882-1889.

 

    Version pdf image

 

VAN ARENBERGH Emile : Bibliographie générale et raisonnée du droit belge. (1889-1903), tome 2, Bruxelles, Ve F. Larcier, 1906.

 

    Version pdf image

 

Résumé

 

Edmond Picard (1836-1924) fut avocat à la Cour d'Appel de Bruxelles (1860-1880) et à la Cour de Cassation (1881-1920). Il a publié une œuvre gigantesque et extrêmement variée. Il fut entre autres le fondateur et le rédacteur en chef du Journal des Tribunaux et des Pandectes belges, une encyclopédie du droit belge du XIXe siècle.

 

C'est à cette dernière œuvre que se rattache la Bibliographie générale et raisonnée du droit belge (BGDB), rédigé dans les années 1880 avec Ferdinand Larcier, son éditeur préféré. Il fut conçu comme instrument de référence pour la rédaction des Pandectes belges.

 


Ce travail constitue la seule bibliographie du droit belge dont on dispose pour le XIXe siècle et contient un trésor quasi exhaustif de référence d'articles et de monographies pour la période 1814-1889. Elle comporte trois parties.

 

La première relève les ouvrages et articles par ordre alphabétique des noms d'auteurs et de leur fonction, accompagnés des comptes rendus ; la deuxième recense les publications anonymes (avec résumés), les travaux faits en collectivité et les recueils périodiques ; la troisième partie est un répertoire des matières.

 


Avant tout, Picard a voulu faire un instrument de travail destiné à la pratique juridique afin de stimuler le progrès du droit belge; selon lui un bon avocat doit être aussi un bon jurisconsulte.

 


La BGDB fut prolongée en 1913 pour la période 1889-1903 par Émile Van Arenbergh, membre de l'Institut international de bibliographie. Au lendemain de la guerre 14-18, la bibliographie du droit belge a été recensée dans le Répertoire bibliographique du droit belge (le « Bosly, del Marmol et Goossens ») qui couvre la période 1919-1960.


Bart COPPEIN, K.U.Leuven

 

Bibliographie sélective

COPPEIN, B. « Edmond Picard (1836-1924), avocat bruxellois et belge par excellence de la deuxième moitié de la XIXe siècle », dans : V. BERNAUDEAU, e.a. (eds.) Les praticiens du droit du Moyen Age à l'époque contemporaine. Approches prosopographiques (Belgique, Canada, France, Italie, Prusse). Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008, pp. 225-237.

 

PICARD, E. « Préface », dans : E. PICARD et F. LARCIER. Bibliographie générale et raisonnée du droit belge. Relevé de toutes les publications juridiques parues depuis la séparation de la Belgique et de la France (1814) jsuqu'au 1er octobre 1889. Bruxelles, Veuve Ferdinand Larcier, 1890, pp. I-XIII.

 

WARLOMONT, R. « Picard, Edmond-Désiré » dans : Biographie Nationale, vol. XXXIV, Bruxelles, Bruylant, 1968, col. 644-658.

 

Ces informations ont été aimablement rassemblées par Jean_Pierre Nandrin, professeur de l'ULB, en Faculté de Philosophie et Lettres.


Rayer P.

RAYER P., Traité des maladies de la peau.  Atlas, Bruxelles : Etablissement encyclographique , 1836.

 

    version pdf texte sous image

 

Préface

 

Les maladies dont se compose le domaine de la pathologie cutanée sont si nombreuses, les espèces en sont si variées, et les aspects si differents, suivant les phases par où chacune passe, que l’étude n’en peut être faite, dans un court laps de temps, avec plénitude et avec fruit. A Paris même, malgré tous les avantages que présentent l’hôpital Saint-Louis pour les maladies chroniques de la peau ; l’bôpital de la Pitié pour les fièvres éruptives chez les adultes; l’hôpital des Enfans-malades, pour les fièvres éruptives, pour les scrofules, et pour les autres maladies chroniques de la peau développées chez les enfants avant la puberté ; le Bureau central des hôpitaux, pour le traitement des affections du cuir chevelu; l’hospice des Vénériens, pour les symptômes primitifs de la syphilis, pour les éruptions vénériennes et les autres symptômes secondaires; les hôpitaux, en général, pour les rapports des maladies de la peau avec celles des autres organes : ce n'est, dis-je, qu’après beaucoup de temps et de persévérance qu’on parvient à obtenir les connaissances nécessaires pour éviter des erreurs graves dans le diagnostic et le traitement de ces maladies.

 

Le meilleur moyen d’acquérir ces connaissances est d’observer un grand nombre de faits individuels, de s’attacher à démêler les formes élémentaires des éruptions, leurs transformations et leurs dégradations successives; le progrès, dans cette étude, est hâté par un enseignement méthodique et par les classifications, qui rapprochent les maladies analogues et qui font ressortir les apparences ou les phénomènes caractéristiques des différons groupes. L’utilité d’un Atlas qui réunirait dans un même cadre la généralité des maladies de la peau, et dans lequel elles seraient représentées fidèlement, avec leurs diverses apparences, et groupées
dans un ordre systématique, ne peut donc être contestée; car une pareille collection, pour atteindre pleinement le but, doit rappeler au praticien ce qu’il a vu, aider l’étudiant à acquérir l’art du diagnostic, et suppléer jusqu’à un certain point, pour l’un et pour l’autre, à l’absence même des malades. Mais les difficultés d’exécution d’une semblable entreprise m’en auraient détourné, si l’amitié dévouée de M. James Young, de Paisley, qui joint à une profonde connaissance
des maladies de la peau le talent d’en saisir admirablement les aspects et de les représenter avec une grande fidélité, n’était venue à mon secours.


Le plan que nous avons adopté de réunir les éruptions d’un même ordre, dans un même cadre a l’avantage de faire mieux apercevoir les caractères qui distinguent les genres, et ceux qui distinguent les espèces. Nous avons pu, en outre, les figurer dans leurs divers états et représenter des variétés de siège remarquables par des apparences particulières. Les grandes dépenses qu’aurait entraînées la représentation des maladies de la peau, si on avait consacré une planche à chaque variété, eussent rendu ce plan inexécutable; il eût fallu se borner à figurer un certain nombre de maladies, et laisser de grandes lacunes qui auraient beaucoup diminué l’utilité de l’Atlas.

 

Mon service et surtout le Dispensaire de l’hôpital de la Charité, où se présentent une foule d’individus atteints de maladies chroniques, nous ont fourni un grand nombre de cas, parmi lesquels nous avons pu choisir des exemples caractéristiques des aspects variés que présentent les maladies cutanées dans leurs différentes périodes. Nous avons aussi représenté quelques maladies très rares,
d’après des figures qu’en avaient données des auteurs estimés.

 

Dans le texte nous avons cru devoir nous borner à rappeler les principaux caractères extérieurs des maladies figurées dans cet Atlas.

 

 

Rommelaere

 

 

 

ROMMELAERE Willem, Clinique médicale à l'hôpital St-Pierre : notes recueillies par les élèves du service, vol. I, Bruxelles : F. Hayez, 1887-1888.

 

 Version pdf texte sous image

 

ROMMELAERE Willem, Clinique médicale à l'hôpital St-Pierre : notes recueillies par les élèves du service, vol. II, Bruxelles : F. Hayez, 1888-1889.

 

 Version pdf texte sous image

 

ROMMELAERE Willem, Clinique médicale à l'hôpital St-Pierre : notes recueillies par les élèves du service, vol. III, Bruxelles : F. Hayez, 1889-1890.

 

   Version pdf texte sous image

 

ROMMELAERE Willem, Clinique médicale à l'hôpital St-Pierre : notes recueillies par les élèves du service, vol. IV, Bruxelles : F. Hayez, 1890-1891.

 

   Version pdf texte sous image

 

ROMMELAERE Willem, Clinique médicale à l'hôpital St-Pierre : notes recueillies par les élèves du service, vol. VII, Bruxelles : F. Hayez, 1896-1897.

 

   Version pdf texte sous image

 

ROMMELAERE Willem, Clinique médicale à l'hôpital St-Pierre : notes recueillies par les élèves du service, vol. VIII, Bruxelles : F. Hayez, 1897-1898.

 

   Version pdf texte sous image

 

ROMMELAERE Willem, Clinique médicale à l'hôpital St-Pierre : notes recueillies par les élèves du service, vol. IX, Bruxelles : F. Hayez, 1898-1899.

 

   Version pdf texte sous image

 

ROMMELAERE Willem, Clinique médicale à l'hôpital St-Pierre : notes recueillies par les élèves du service, vol. X, Bruxelles : F. Hayez, 1899-1900.

 

   Version pdf texte sous image

 

ROMMELAERE Willem, Clinique médicale à l'hôpital St-Pierre : notes recueillies par les élèves du service, vol. XI, Bruxelles : F. Hayez, 1900-1901.

 

   Version pdf texte sous image

 

ROMMELAERE Willem, Etudes médicales, vol. XII, Bruxelles : F. Hayez, 1904.

 

    Version pdf texte sous image

 

Résumé

 

Descriptions de cas cliniques, commentés et suivi du raisonnement médical qui conduit au diagnostic et au traitement. L’intérêt de cette série est de donner un témoignage de l’enseignement pratique de l’art de guérir, caractéristique du XIXe siècle. Ces observations ont été opérées sous la supervision d’un professeur de l’ULB, Guillaume Rommelaere.

 

 

 

ROMMELAERE Willem, Programme du cours d'histologie professé à l'Université de Bruxelles , 2e éd., Bruxelles : F. Hayez, 1885.

 

   Version pdf image

 

Remarque : en raison du très mauvais état de l'original (nombreuses annotations manuscrites, texte souligné ...), le pdf n'a pas été océrisé.

 

Résumé

 

Syllabus de physiologie du professeur Rommelaere, qui a jeté les bases de cet enseignement à l’Université libre de Bruxelles, en initiant un cours d’anatomie des textures qui devint le cours d’histologie.

 

 

 

 

Rothschild Robert

Serwy Victor


Le Journal des Tribunaux, Bruxelles : F. Larcier, 1887, n°s 390-485.

 

 

   

 

Version pdf texte sous image :   1887 (sixième année)

 

 

 

 

 


SERWY Victor, "Dictionnaire biographique", in La coopération en Belgique, Bruxelles, Propagateurs de la coopération, t. 4., 1952.

 

    Version pdf texte sous image

 

Résumé

 

Dictionnaire biographique des militants du mouvement coopératif en Belgique.

 

 

 

 

 

 

 

Soucy Pierre-Yves

Suau de Varennes Edouard

SUAU de VARENNES Edouard, Les mystères de Bruxelles, t. 1, Bruxelles : Société typographique belge, 1844. 

 

 Consulter la notice dans CIBLE   Version pdf texte sous image

 

SUAU de VARENNES Edouard, Les mystères de Bruxelles, t. 2, Bruxelles : Société typographique belge, 1844.

 

 Consulter la notice dans CIBLE  Version pdf texte sous image

 

SUAU de VARENNES Edouard, Les mystères de Bruxelles, t. 3, Bruxelles : Société typographique belge, 1845.

 

 Consulter la notice dans CIBLE  Version pdf texte sous image

 

SUAU de VARENNES Edouard, Les mystères de Bruxelles, t. 4, Bruxelles : Société typographique belge, 1845.

 

 Consulter la notice dans CIBLE  Version pdf texte sous image

 

 

SUAU de VARENNES Edouard, Les mystères de Bruxelles, t. 5, Bruxelles : Société typographique belge, 1845.

 

 Consulter la notice dans CIBLE  Version pdf texte sous image

 

Remarque : En raison d'une forte transparence du papier sur un nombre important de pages, nous avons décidé de mettre en ligne la version en couleurs des ouvrages, pour une meilleure lisibilité. Les fichiers obtenus, plus lourds qu'en noir et blanc, se téléchargent donc plus lentement !

 

 

Résumé

 

 

Les Mystères de Bruxelles d’Edouard Suau de Varennes (1809-1872) est un roman philanthropique écrit sur le modèle des Mystères de Paris d’Eugène Sue.

Son auteur était de nationalité française, mais il a séjourné à Bruxelles pendant plusieurs années, sans doute de 1842 à 1847. Son récit présente un tableau bien documenté de la misère à Bruxelles, et il fait écho aux entreprises de bienfaisances proposées par Edouard Ducpétiaux, inspecteur général des prisons, qui fut le principal réformateur social de son temps.

Jamais réédité et inconnu des histoires de la littérature, ce roman méritait d’être exhumé. Il a été reproduit à partir des éditions conservées à la Bibliothèque Royale de Belgique et des Archives de la Ville de Bruxelles (Paul Aron).

 


de Trauttmansdorf Ferdinand

[ALTON Richard d' ; TRAUTTMANSDORF Ferd. de] : La dernière correspondance entre le ci-devant ministre comte de Trauttmansdorf, et le général comte d'Alton, après leur fuite des Pays-Bas, [s.l.], [s.d.].

 

 

     Version pdf image

 

Résumé

 

 

Pamphlet de la Révolution brabançonne (non daté, sans doute de 1790 ou fin 1789).

 


Comme la plupart des révolutions, celle qui agita les Pays-Bas autrichiens (l'actuelle Belgique) presque au même moment que la Révolution française (les prémices se font sentir dès 1787 mais la révolution proprement dite éclate en 1789), quoi qu'animée par de tout autres motifs puisqu'elle était motivée par le refus des réformes « éclairées » voulues par l'empereur Joseph II, suscita une abondante publication pamphlétaire. Les différents camps s'invectivant férocement par libelles et caricatures interposés.

 


La Révolution brabançonne n'échappe pas à ce phénomène, bien au contraire, le pamphlet et la caricature de cette période sont d'ailleurs devenus un champ de collection en soi.

 


Le présent pamphlet est présenté sous forme de la publication d'un échange de lettres entre Ferdinand de Trauttmansdorf (1749-1827), représentant civil de l'empereur Joseph II puis, au décès de ce dernier en 1790, de l'empereur Léopold II, à Bruxelles, et le général Richard d'Alton (1732-1790), représentant militaire. Ils étaient chargés de régler la question du refus des états belges des réformes voulues par le « Despote éclairé » qui provoquera la Révolution brabançonne. Tous deux dépendaient directement de l'empereur. L'un, Trautsmandorff, était plutôt partisan de céder, fût-ce provisoirement, aux revendications des Etats. L'autre, plus ferme, fera tirer sur la foule en janvier 1789, ce qui entraînera une radicalisation du mouvement.

 


Cette direction bicéphale des affaires des Pays-Bas entraînera une mésentente entre les deux représentants de l'empereur, qui se verront d'ailleurs chassés de Bruxelles en décembre 1789. Les révolutionnaires proclameront alors l'indépendance des « Etats belgiques unis », première et éphémère indépendance de la Belgique ; elle dura moins d'un an, puisqu'en décembre 1790, les troupes autrichiennes reconquéraient les provinces belges.

 


Le désaccord entre Trauttmansdorf et d'Alton transparaît dans l'échange de lettre publié ici, anonymement, et agrémenté de « portraits » caricaturaux des deux personnages.

 


Comme souvent dans la production de pamphlets et libelles, il est malaisé d'identifier le ou les auteurs du texte ou des caricatures. Dès lors, quiconque serait en mesure de nous fournir des informations complémentaires sur le présent document, nous permettrait de compléter cette notice ; vous pouvez nous contacter via notre formulaire " Votre avis nous intéresse".

Trioen Louis François Bernard

TRIOEN Louis François Bernard : Collection des statuts de toutes les sociétés anonymes et en commandite par actions de la Belgique, t. I, Bruxelles : Chez l'Auteur, 1839. 

 

 Consulter la notice dans CIBLE   Version pdf image

 

TRIOEN Louis François Bernard : Collection des statuts de toutes les sociétés anonymes et en commandite par actions de la Belgique, t. II, Bruxelles, Chez l'Auteur, 1839.

 

 Consulter la notice dans CIBLE   Version pdf image

 

Résumé

 

La société en commandite avait été créée à l'origine, sous l'Ancien Régime, pour permettre aux nobles de participer à des sociétés commerciales sans déroger aux lois qui leur interdisaient l'exercice du négoce. Des professions (avocats, magistrats, militaires) à qui, pendant le XIXème siècle, une participation directe dans des activités commerciales est interdite profiteront de la même manière des avantages de la commandite.


Pour le code de Commerce de 1807, la société en commandite était en quelques sorte le juste milieu entre la société en nom collectif et les sociétés anonymes. Les bailleurs de fonds ou actionnaires ne courent en effet que des risques à concurrence des sommes investies, les associés gérants étant engagés sans réserve. L'article 38 du Code précisait "que le capital d'une société en commandite peut être divisé en actions" mais les premières entreprises d'importance à profiter de cet article ne furent créées qu'à partir de 1836. L'essor de ce type de société est surtout dû aux difficultés rencontrées par les entrepreneurs pour obtenir l'accord gouvernemental sur la création de société anonyme.


De par ces avantages , la commandite sera donc le statut juridique choisi par une frange très importante des sociétés commerciales qui seront constituées pendant la première moitié du XIXème siècle, période cruciale de la révolution industrielle. Les actes de constitution de ces sociétés sont des mines de renseignements sur les personnalités impliquées, les modalités financières et commerciales de la création et le projet industriel sous-jacent. Ces statuts ont parfois été publiés dans des journaux locaux ou des publications semi-officielles mais ces sources sont désormais souvent innaccessibles.

 

Seule la Collection de statuts de toutes les sociétés en commandite par action de la Belgique, publié en deux volumes par L. Trioen en 1841, permet de mettre à disposition de l'historien des documents extrêmement importants. Cent douze actes relatifs aux sociétés en commandites par actions y sont publiés en intégralité, accompagnés de tableaux synthétiques et statistiques. L'ouvrage de Trioen, imprimé à un petit nombre d'exemplaires et destiné à des juristes et des financiers de l'époque, est devenu rarissime et son utilisation intensive l'avait fortement dégradé dans le plupart des institutions. L'ULB et l'Universiteit Antwerpen ont donc mis leurs ressources en commun pour proposer une version numérique de grande qualité et complète de cet ouvrage fondamental.


Vanderkindere Léon

VANDERKINDERE Léon : La formation territoriale des principautés belges au Moyen Age, vol. 1, Bruxelles : H. Lamertin, 1902. 

 

 Consulter la notice dans CIBLE  Version pdf image

 

VANDERKINDERE Léon : La formation territoriale des principautés belges au Moyen Age, vol. 2, Bruxelles, H. Lamertin, 1902.

 

 Consulter la notice dans CIBLE  Version pdf image

Résumé

Léon Vanderkindere consacre un grand nombre de travaux à l'histoire de la Belgique entre le Ve et XVe siècle. Déjà en 1890, il écrit une Introduction à l'histoire des institutions de la Belgique au moyen-âge où il analyse ses institutions depuis la préhistoire jusqu'au Traité de Verdun. Dans son plan de travail, il prévoit de rédiger une suite à cette étude consacrée à la période médiévale depuis le XIe siècle mais il juge ce travail impossible si le cadre géographique de cette étude n'est pas fixé scientifiquement. C'est pourquoi, il se lance dans la rédaction de la Formation territoriale des principautés belges au moyen-âge en 1899.

 

Dans le premier tome, il étudie les conditions de création d'un territoire frontalier entre l'Empire et la France lors de la scission de l'Empire carolingien et analyse la formation géographique du Comté de Flandre jusqu'à Louis de Mâle. Dans le deuxième tome, il étudie la Lotharingie (de la mer du nord jusqu'au plateau de Langres) et la formation des principautés sur ce territoire au XIIe siècle. Un troisième tome traitant de la Basse Lotharingie jusqu'au XVe siècle était prévu mais la mort de Léon Vanderkindere empêcha sa publication.

 

Cet ouvrage est considéré par beaucoup comme un "monument d'érudition" et il reçut en 1906 le prix quinquennal d'histoire nationale.


Van Arenbergh Emile


PICARD Edmond & LARCIER Fernand : Bibliographie générale du droit belge. Relevé de toutes les publications juridiques parues depuis la séparation de la Belgique et de la France (1814) jusqu'au 1er octobre 1889, tome 1, Bruxelles : Ve F. Larcier, 1882-1889.

 

    Version pdf image

 

VAN ARENBERGH Emile : Bibliographie générale et raisonnée du droit belge. (1889-1903), tome 2, Bruxelles, Ve F. Larcier, 1906.

 

    Version pdf image

 

Résumé

 

Edmond Picard (1836-1924) fut avocat à la Cour d'Appel de Bruxelles (1860-1880) et à la Cour de Cassation (1881-1920). Il a publié une œuvre gigantesque et extrêmement variée. Il fut entre autres le fondateur et le rédacteur en chef du Journal des Tribunaux et des Pandectes belges, une encyclopédie du droit belge du XIXe siècle.

 

C'est à cette dernière œuvre que se rattache la Bibliographie générale et raisonnée du droit belge (BGDB), rédigé dans les années 1880 avec Ferdinand Larcier, son éditeur préféré. Il fut conçu comme instrument de référence pour la rédaction des Pandectes belges.

 


Ce travail constitue la seule bibliographie du droit belge dont on dispose pour le XIXe siècle et contient un trésor quasi exhaustif de référence d'articles et de monographies pour la période 1814-1889. Elle comporte trois parties.

 

La première relève les ouvrages et articles par ordre alphabétique des noms d'auteurs et de leur fonction, accompagnés des comptes rendus ; la deuxième recense les publications anonymes (avec résumés), les travaux faits en collectivité et les recueils périodiques ; la troisième partie est un répertoire des matières.

 


Avant tout, Picard a voulu faire un instrument de travail destiné à la pratique juridique afin de stimuler le progrès du droit belge; selon lui un bon avocat doit être aussi un bon jurisconsulte.

 


La BGDB fut prolongée en 1913 pour la période 1889-1903 par Émile Van Arenbergh, membre de l'Institut international de bibliographie. Au lendemain de la guerre 14-18, la bibliographie du droit belge a été recensée dans le Répertoire bibliographique du droit belge (le « Bosly, del Marmol et Goossens ») qui couvre la période 1919-1960.


Bart COPPEIN, K.U.Leuven

 

Bibliographie sélective

COPPEIN, B. « Edmond Picard (1836-1924), avocat bruxellois et belge par excellence de la deuxième moitié de la XIXe siècle », dans : V. BERNAUDEAU, e.a. (eds.) Les praticiens du droit du Moyen Age à l'époque contemporaine. Approches prosopographiques (Belgique, Canada, France, Italie, Prusse). Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008, pp. 225-237.

 

PICARD, E. « Préface », dans : E. PICARD et F. LARCIER. Bibliographie générale et raisonnée du droit belge. Relevé de toutes les publications juridiques parues depuis la séparation de la Belgique et de la France (1814) jsuqu'au 1er octobre 1889. Bruxelles, Veuve Ferdinand Larcier, 1890, pp. I-XIII.

 

WARLOMONT, R. « Picard, Edmond-Désiré » dans : Biographie Nationale, vol. XXXIV, Bruxelles, Bruylant, 1968, col. 644-658.

 

Ces informations ont été aimablement rassemblées par Jean_Pierre Nandrin, professeur de l'ULB, en Faculté de Philosophie et Lettres.


Van Mol Jean-Jacques

DEVROEY Jean-Pierre, VAN MOL Jean-Jacques, BILLEN Claire (Ed.), Le seigle (Secale cereale), histoire et ethnologie, [s.l.] : Centre belge d'histoire rurale, 1995.

 

    Version texte sous image

 

Table des matières

 

Avant-propos.  Jean-Pierre DEVROEY

 

Apport des outils de la génétique des populations à l'histoire du seigle.  Michel SANDMEIER

 

Genetical Improvement on Rye.  Peer WILDE

 

Le seigle dans l'Antiquité.  Albert DEMAN

 

Le seigle à travers les atlas linguistiques et ethnographiques romans.  Hélène FRANCONIE

 

Le nom du seigle dans les langues germaniques anciennes.  Christian PEETERS

 

Des grains carbonisés de seigle parmi les paléosemences provenant des fouilles de la cathédrale Saint-Michel à Bruxelles.  Jean HEIM

 

Précis d'histoire du seigle en Flandre du XIIe au XVIIIe siècles : culture et consommation.  Erik THOEN

 

Rye in Britain.  E.J.T.COLLINS

 

Le seigle dans l'alimentation et l'agriculture wallonnes au XIXe siècle.  Renaud ZEEBROEK

 

Identification et culture du seigle dans le sud de l'Europe au XVIe siècle.  Corinne BEUTLER

 

Aspects historiques de l'intoxication par l'ergot du seigle et de son utilisation volontaire;  Michèle POPULER

 

De l'écobuage au pain d'épice. Quelques questions sur l'histoire du seigle  François SIGAUT

 

Conclusions générales.  Albert DEMAN

 

DEVROEY Jean-Pierre, VAN MOL Jean-Jacques (Ed.), L’épeautre (Triticum Spelta) : histoire et ethnologie, Treignes : Editions Dire, 1989.

 

    Version texte sous image

 

Table des matières

 

Avant-propos.  L'épeautre : Histoire et Ethnologie.  Jean-Pierre DEVROEY, Jean-Jacques VAN MOL. 


Situation de l'épeautre vis-à-vis du froment et des blés primitifs; aspects génétiques, écophysiologiques et agronomiques.  J.F LEDENT.


Evolution de la panification de l'épeautre.  M. JACQMAIN et C. ANCION. 


Les spécificités de l'épeautre et l'évolution des techniques.  F. SIGAUT.


The history of spelt (Triticum spelta) on the basis of archaeobotanical findings from neolithic to medieval times, and the data. by written sources until today.  U. KORBER-GROHNE. 


Etude des restes végétaux carbonisés recueillis dans un niveau du XIIIe siècle, antérieur à l'édification de la chapelle actuelle de Hastirnoulin (Saint-Servais, Prov. de Namur, Belgique).  J. HEIM. 


Bilan des découvertes archéologiques d'épeautre (Triticum spelta L.) en France de la Préhistoire au Moyen Age.  P. MARINVAL. 


A study of the crop yield potential of the prehistoric cereals emmer and spelt wheats.  P. J. REYNOLDS.


Entre Loire et Rhin: Les fluctuations du terroir de l'épeautre au  Moyen Age.  J.- P. DEVROEY. 


La présence de l'épeautre (Triticum spelta L.) dans l'alimentation en Espagne : les temps anciens et les temps modernes.  R. BUXO I CAPDEVILA. 


La présence de l'épeautre dans l'espace carpatique.  M. MARKUS-KOSICE. 


L'épeautre dans la description du comté de Namur par Gabriel PLUMECOCQ.  A. DEMAN. 


La perception des vertus de l'épeautre aux époques médiévale et moderne.  G. COMET.

 

L'épeautre et le pain des âmes.  R. ZEEBROEK. 


L'épeautre en Wallonie du Bas Moyen-Age jusqu'à l'époque contemporaine. Une mise au point.  C. BILLEN. 

 

Quelques notes sur la présence de l'épeautre en Flandre depuis le Moyen Age jusqu'au XVIIe siècle.  E. THOEN. 


Une Ardenne sans épeautre? Notes sur la culture de l'épeautre en Ardenne occidentale (1766-1846).  C. de MOREAU de GERBEHAYE. 

 

Réflexions impromptues d'après-colloque sur le problème de l'épeautre dans le monde antique.  A. DEMAN. 

 
Conclusions générales.  A. VERHULST.

 

de Wargny Auguste

WARGNY Auguste de : Annales chronologiques, littéraires et historiques de la maçonnerie des Pays-Bas à dater du 1er janvier 1814, t. I, Bruxelles : Presses des Frères Walhen et Compagnons, 1822.

 

 Consulter la notice dans CIBLE  Version pdf image

 

WARGNY Auguste de : Annales maçonniques, littéraires et historiques de la maçonnerie des Pays-Bas à dater du 1er janvier 1814, t. II, Bruxelles, Presses des Frères Walhen et Compagnons, 1823.

 

 Consulter la notice dans CIBLE  Version pdf image

 

WARGNY Auguste de : Annales maçonniques, littéraires et historiques de la maçonnerie des Pays-Bas à dater du 1er janvier 1814, t. III, Bruxelles : Presses du Frère L. Jorez Fils, 1824.

 

 Consulter la notice dans CIBLE   Version pdf image

 

WARGNY Auguste de : Annales maçonniques, littéraires et historiques de la maçonnerie des Pays-Bas à dater du 1er janvier 1814, t. IV, Bruxelles : Presses du Frère L. Jorez Fils, 1826.

 

 Consulter la notice dans CIBLE   Version pdf image

 

WARGNY Auguste de : Annales chronologiques, littéraires et historiques de la maçonnerie des Pays-Bas à dater du 1er janvier 1814, t. V, Bruxelles : Presses du Frère L. Jorez Fils, 1826.

 

 Consulter la notice dans CIBLE   Version pdf image

 

WARGNY Auguste de : Annales chronologiques, littéraires et historiques de la maçonnerie des Pays-Bas à dater du 1er janvier 1814, t. VI, Bruxelles : Presses du Frère L. Jorez Fils, 1829.

 

 Consulter la notice dans CIBLE   Version pdf image

 

WARGNY Auguste de : Annales chronologiques, littéraires et historiques de la maçonnerie des Pays-Bas à dater du 1er janvier 1814,  t. VII, Esquisses historiques de la révolution de la Belgique, en 1830.  Bruxelles : H. Tarlier, 1830.

 

 Consulter la notice dans CIBLE   Version pdf image

 

Résumé

 

L'auteur était Grand Orateur de la Grande loge administrant les provinces belges du Grand-Orient des Pays-Bas. Publié à Bruxelles en 6 tomes à partir de 1817, l'ouvrage est une source irremplaçable d'information sur la maçonnerie belge et hollandaise, fourmillant de pièces originales introuvables dans les archives contemporaines.

 

L'exemplaire du  Centre interdisciplinaire d'Etude des Religions et de la Laïcité était abîmé et en partie incomplet. Grâce à un second exemplaire venu du Centre de documentation maçonnique du Grand-Orient de Belgique, la digithèque de l'ULB pourra mettre à la disposition de tous les chercheurs une meilleure version numérisée.


©2006-2011 - Université Libre de Bruxelles - Archives & Bibliothèques

Dernière mise à jour : 18 juillet 2017